quels vices caches maison

Quels sont les vices cachés d’une maison

Vous désirez acheter une maison ou êtes nouvellement propriétaire? Vous ne connaissez peut-être pas tous ses défauts, d’autant plus si ceux-ci sont peu visibles ou détectables. Il est donc important de connaître quels sont les vices cachés potentiels d’une maison et les étapes à suivre si vous en découvrez.

En effet, si par malchance vous en décelez, il vaut mieux être prêt à y répondre rapidement! JPG Architecte, expert du bâtiment, vous éclaire sur le sujet.

Des vices aux multiples formes

Selon notre expérience, et les décisions rendues à la Cour Supérieure ou la Cour du Québec, les vices cachés les plus communs sont divisés en trois catégories :

  • Problèmes dans la fondation;
  • Infiltrations d’eau;
  • Vices cachés dans la toiture.

Comme vous le savez, l’existence d’un vice caché dans votre maison peut avoir des conséquences importantes, qu’elles soient financières ou pour des raisons de santé. Si vous êtes sur le point de vendre ou d’acheter une maison, il est donc important de connaître les risques.

Pour vous éclairer sur le sujet, nous vous expliquons quels sont les vices cachés potentiels d’une maison. Voici donc une liste, non exhaustive, de ceux auxquels vous pourriez avoir affaire.

1. La moisissure

quels vices caches maison

La moisissure peut se manifester sous différentes formes, et se développe dans les coins de la maison ayant un taux d’humidité élevé. Bien que nuisible, elle n’est pas toujours visible à l’œil nu et peut se cacher dans des coins insoupçonnés. Les intempéries du Québec provoquent souvent des problèmes d’humidité dans les maisons. Cela fait de la moisissure un vice caché courant dans les maisons.

Pour en apprendre davantage sur le sujet, consultez notre article dédié à la formation et le traitement de la moisissure.

2. Mérule pleureuse

quels vices caches maison

Étant un stade avancé de la moisissure, les champignons peuvent représenter un autre type de vice caché dans une maison. On les retrouve principalement sur le bois, le plâtre et toutes autres matières organiques utilisées dans le bâtiment.

Il est important d’en détecter la présence rapidement, d’autant plus que certains types peuvent entraîner de graves conséquences pour le bâtiment. La mérule pleureuse, par exemple, est particulièrement dangereuse et nocive pour la santé. Également appelée “cancer du bâtiment”, lorsqu’elle est découverte tardivement, elle peut forcer ses propriétaires à détruire la maison.

Mais rassurez-vous, ce cas est peu courant. Selon une étude de la Société d’Habitation du Québec, 18 cas de contamination de mérule pleureuse auraient été recensés au Québec depuis 2010. Il est toutefois à noter que des espèces s’apparentant à la mérule pleureuse, mais qui ne peuvent pas être confirmées comme tel par leur génétique, peuvent aussi provoquer des dommages considérables au bâtiment.

3. Infiltrations d’eau

quels vices caches maison

Une infiltration d’eau et les conséquences qu’elle entraîne si elle n’est pas réglée peuvent également former un vice caché dans une maison. Elles peuvent provenir de la toiture, des soffites, des portes et des fenêtres ou même de la fondation et peuvent par exemple causer des dégâts importants tels que:

  • Affecter la structure du bâtiment en la fragilisant ;
  • Créer de la moisissure et des champignons sur les matériaux touchés, et ;
  • Entraîner des effets néfastes sur la santé des habitants.

De plus, les cas d’infiltration d’eau peuvent entraîner des coûts de réparation importants.

4. Fissures

quels vices caches maison

Enfin, les fissures font également partie des vices cachés que l’on peut retrouver dans une maison. Les fissures peuvent être intérieures (murs, portes, fenêtres …) ou extérieures (fondation). Notez que les fissures visibles sont des vices apparents et non de vices cachés! Si elles étaient connues avant l’achat, elles ne peuvent donner suite à une procédure pour vice caché.

Certaines fissures sont bénignes alors que d’autres peuvent poser des problèmes d’étanchéité, de solidité de la structure et peuvent atteindre les matériaux qui la composent. De plus, dans certains cas, elles peuvent s’aggraver de manière conséquente au fil du temps.

Souvent, les fissures sont le résultat d’un défaut de construction. Mais elles peuvent également être le résultat de :

  • Cycles de gel et dégel ;
  • L’affaissement du sol, et ;
  • L’usure et du vieillissement de la maison.

Les conseils de votre expert pour découvrir la présence de vices cachés dans votre maison

Vous en savez désormais plus sur les vices cachés qui peuvent s’immiscer dans une maison, à l’insu de tous! Si vous êtes sur le point de finaliser un achat, ou de vendre votre propriété, il est fortement conseillé de faire appel à un expert du bâtiment pour vérifier l’état de votre maison.

En bénéficiant des services d’un expert, vous pourrez effectuer une inspection du bâtiment ou une consultation technique, afin de vérifier s’il y a une possible présence de vice caché dans votre maison.

Avertissement 

Les informations offertes dans cet article de blogue sont de nature générale et ne constituent pas un avis d’expert en bâtiment ou un avis juridique nécessairement applicable à votre situation. Aucun geste sur votre bâtiment ou de nature juridique ne doit être posé sur la base de ces informations. Veuillez consulter votre expert en bâtiment et/ou votre conseiller juridique pour obtenir un avis spécifique à votre situation.

Cliquez ici pour noter cet article
[Total: 1 Average: 5]

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *